Zooms

Le Cashback : une notoriété qui explose en France  

Etude / 9 octobre 2019

Le Syndicat National du Marketing à la Performance (SNMP) qui regroupe les 4 principaux acteurs du marché - eBuyClub, Poulpeo, iGraal et Capital Koala -  publie sa dernière étude sur le cashback et son évolution en France avec le Xerfi, institut d’étude spécialisé sur le e-commerce. Premier constat : Avec un taux de notoriété à 60%, en hausse de 5 points par rapport à 2016, la connaissance du service de remboursement cashback dans le paysage des réductions sur internet s’est nettement amplifiée en France.

Le Cashback : une notoriété boostée auprès des consommateurs, mais aussi des retailers

Avec un taux de notoriété à 60%, en hausse de 5 points par rapport à 2016, la connaissance du service de remboursement cashback dans le paysage des réductions sur internet s’est nettement amplifiée en France. 36% des personnes interrogées ont déjà entendu parler du cashback et savent en quoi cela consiste ; 24% en ont seulement déjà entendu parler, mais 40% ignore encore le concept.

Les consommateurs qui connaissent le cashback y adhèrent à 76%. Par ailleurs, le potentiel de croissance du cashback est considérable, l’intérêt pour le cashback des non-connaisseurs s’élève à 61%.

Les codes promos gardent la tête du classement pour faire de bonnes affaires en ligne, 67% des sondés connaissent ce type de remise et seulement 10% l’ignorent. Le cashback étant, le plus souvent, cumulable avec les autres types de promos, la recherche d’un code promo est également un très bon moyen de découvrir le concept du cashback pour de nombreux français, les coupons génèrent du trafic et de l’intérêt vers cette nouvelle méthode de bons plans.

Le cashback : un critère décisif d’achat pour le consommateur et une meilleure visibilité pour les marques

Interrogés sur l’influence du cashback*, 55% des adhérents déclarent que le cashback est un critère décisif avant de valider leur panier, mais ils sont également 63% à découvrir de nouveaux sites grâce à leur programme de cashback. Parmi les adhérents à un programme, près d’un tiers ont même acheté sur des sites qu’ils ne connaissaient pas.

L’existence d’un programme de cashback renvoie une image particulièrement positive d’un e-commerçant pour 86% des français, et il rassure le consommateur sur la qualité du service et crée un véritable gage de confiance pour le consommateur (76%).

Thomas Sauzedde, PDG de RetailMeNot et membre du SNMP ajoute “Outre la surperformance de l’évolution du Cashback parmi les leviers du Marketing à la Performance ses dernières années en France (volume d’affaires à +176% sur 3 ans), l’étude vient rappeler que ce levier encore trop méconnu gagne véritablement en notoriété (+5pts à 60%).. Ce qu’il faut retenir également est que le cashback est un levier déterminant dans la décision d’achat des consommateurs: il déclenche une vente et fidélise sur le long terme. C’est un double challenge pour les e-commerçants et retailers que peu de leviers d’acquisition permettent de relever. “

Un levier business pour les e-commerçants afin d’acquérir de nouveaux clients et augmenter le panier d’achat

Le cashback permet aux consommateurs d’économiser sur leurs achats en ligne et en magasin, mais il représente également un levier intéressant dans la stratégie de marketing à la performance pour 88% des e-commerçants interrogés dans l’étude.

Un partenariat avec un site de cashback présente de nombreux avantages pour les e-commerçants notamment en termes d’acquisition de nouveaux clients. Pour 71% des e-commerçants interrogés, le cashback est un levier performant pour à la fois acquérir de nouveaux clients et les fidéliser (71%).

Le cashback a également un impact positif sur l’image des e-commerçants et traduit une marque généreuse, dynamique et moderne.

Au-delà de son impact sur l’image et la notoriété des sites marchands, le cashback est un levier marketing pertinent et déterminant pour augmenter le taux de transformation au delà de 5% pour 88% des e-commerçants interrogés. Il permet également d’augmenter la valeur du panier pour 46% des répondants. Interrogés sur leur appétence pour les différents leviers d’acquisition et de fidélisation, les e-commerçants placent le cashback en deuxième position des meilleures solutions, juste derrière le référencement payant, qui permet d'être mieux référencé mais ne fidélise pas les internautes. Le cashback permet d’acquérir tout en fidélisant de nouveaux clients.

Les e-commerçants sont unanimes, ils sont 96% à recommander cette méthode et à en être pleinement satisfait.

Les pistes d’amélioration

Le cashback est inscrit durablement dans les habitudes des consommateurs et son potentiel de développement et de pénétration du marché est énorme. L’étude apporte  des pistes d’amélioration : selon les e-commerçants, leur priorité serait de personnaliser davantage les offres de cashback (78%) mais également étendre le champs d’application aux magasins physiques (52%).

Au regard de la tendance actuelle des achats malins et de l’essor du e-commerce, le cashback dispose d’un potentiel de croissance important pour 90% des e-commerçants. Il faudra néanmoins parvenir à lever une barrière importante, celle du manque de notoriété du dispositif en France.

Selon Gilles Nectoux, PDG de Plebicom et membre du SNMP: «Le cashback a encore de belles perspectives de croissance en France. Aujourd’hui, le cashback est un levier de vente incontournable et très rentable pour les e-commerçants qui fédère une communauté de consommateurs malins. Demain, nous devons continuer d’innover pour améliorer l’expérience des utilisateurs de cashback en personnalisant les offres par exemple.”

 

*Le cashback permet aux consommateurs d'obtenir un remboursement d'une partie de leurs achats en ligne et en magasin. Il se présente sous forme d'un pourcentage du montant de leurs achats. Les consommateurs cumulent ainsi des euros remboursés dans une cagnotte personnelle en ligne, qu'ils peuvent solder par virement bancaire sans frais.

 

Méthodologie

Cette étude, conduite 27 juin au 18 juillet 2019 par le Xerfi, se fonde essentiellement sur une série d’entretiens menés auprès de 34 e-commerçants ayant recours au cashback et sur une enquête réalisée auprès d’un échantillon de population représentative de 2524 internautes de 18 ans et plus entre le 14 et le 24 juin 2019.

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.