Zooms

Consommation et second confinement : Criteo dévoile les intentions d’achats des Français

Etude / 17 novembre 2020

Alors que nous entamons la troisième semaine de confinement, Criteo dévoile aujourd’hui sa nouvelle étude* relative aux intentions d’achats des Français. A quelques semaines de fêtes de fin d’année, comment ce second confinement impacte-t-il les attentes des consommateurs ? Et comment comptent-ils prioriser leurs achats ?

2/3 des Français bien décidés à soutenir le commerce local pour les fêtes 

Déjà très plébiscités pendant le premier confinement, consommer et manger local continuent de faire leur ascension. Une tendance qui se confirme avec ce second confinement : plus d’un Français sur deux (58 %) consommerait local plus souvent que d'habitude.

Par ailleurs, deux tiers des Français déclarent souhaiter soutenir leurs commerces de proximités – des initiatives légèrement favorisées par les générations plus âgées. 61% de cette même génération, prévoit de privilégier les commerces payant leurs impôts en France.

Le online pour les plus jeunes, le déconfinement pour les plus âgés 

À quelques semaines des fêtes de fin d’année et au vu du contexte actuel, la grande majorité des plus jeunes, respectivement 55 % des 18-25 ans et 46 % des 26-39 ans, prévoient d’effectuer davantage leurs achats de fin d’année en ligne. A l’inverse, 47 % des générations plus âgées préfèrent attendre la fin du confinement pour effectuer ces achats en magasin.

Livraison gratuite, Click & Collect et mesures sanitaires feront toute la différence 

Pour s’assurer d’une bonne performance pendant ces périodes de fêtes, quelques critères seront à respecter. En effet, plus de 47 % des Français estiment la livraison gratuite et le Click & Collect comme indispensable. En l'absence de ces choix de retrait, l’intention d’achat dans un commerce de proximité pourrait être largement impacté. Plus significatif encore : 42 % des personnes plus âgées favorisent particulièrement le retrait de produits à l’extérieur des boutiques, en raison de la pandémie.

Cela s’explique d’autant plus que 60% des plus de 56 ans seront plus attentifs au respect des mesures barrières au sein de leur commerce de proximité. Cette dynamique concerne plus particulièrement les personnes habitant dans les environnements urbains.

Et enfin, un conseil pour les petits commerces : communiquez !

Enfin, près d’un tiers des Français souhaiterait que leurs commerces fassent savoir sur leurs réseaux sociaux et/ou sites web qu’ils restent ouverts.

 

*Étude réalisée sur un panel de 1147 personnes entre 18 ans et + de 75 ans vivant en zone urbaine ou rurale

0
commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.